Retour à la liste

Un engagement constant pour l’art et la culture

Publié le 12 | 03 | 2020
Catégories Actualités

La promotion des arts et de la culture est une des composantes essentielles de l’ADN de la Société Privée de Gérance (SPG). Sous l’impulsion de la famille fondatrice toujours actionnaire, la SPG se distingue depuis longtemps par une conception de l’esprit civique incluant le devoir de contribuer à la vie artistique et culturelle locale, et à l’embellissement des cités. Cet engagement prend différentes formes.

 

 

1. L’organisation et la participation à des concours d’architecture internationaux

La SPG participe régulièrement à des concours d’architecture internationaux de renom. Le bâtiment « Amandolier » situé sis 30, Route de Chêne, dont les éclairages nocturnes ont été rénovés par le service SPG Prorenova, en collaboration avec le Lighting Design Collective a été couronné par une victoire dans la catégorie « Excellent Architecture » du German Design Award 2020. Une reconnaissance importante, puisque le German Design Award est une entité connue et respectée du monde du design allemand et international. Cette rénovation a également été sélectionnée en tant que finaliste pour les Architizer A+Awards 2019.

Bâtiment Amandolier © Loris Von Siebenthal
Bâtiment Amandolier © Loris Von Siebenthal

 

La SPG s’illustre également par son intérêt pour l’aménagement paysager, comme en témoigne le jardin contemporain sis avenue de l’Amandolier à Genève, initié par Thierry Barbier-Mueller, qui a fait partie des trois finalistes du European Garden Award en 2013.

La SPG organise elle-même des concours d’architecture et d’architecture du paysage internationaux, dans le cadre de ses projets immobiliers. En 2016 par exemple, sur la demande d’un maître d’ouvrage, le département Asset Development organise un concours international d’architecture du paysage mettant en jeu les aménagements extérieurs du « Plateau de Frontenex ». Le prestigieux bureau Michel Desvigne Paysagiste remporte le concours, et s’associe au bureau genevois Denogent pour réaliser un concept global de grande qualité.

Plateau-frontenex-art-culture
Le projet immobilier « Plateau de Frontenex » qui bénéficiera d’aménagements extérieurs de grande qualité

 

La SPG est également très active au niveau local, à travers l’organisation de deux concours : le concours SPG/HEPIA, et le Prix SPG du développement durable.

 

Concours SPG/HEPIA

Lancé il y a dix ans à l’initiative de Thierry Barbier-Mueller, administrateur délégué de la SPG, ce concours d’idées, intitulé « Paysages urbains : révéler et imaginer » et mené en partenariat avec l’HEPIA, permet à des étudiants de proposer l’aménagement d’un lieu qu’ils considèrent sous-valorisé, pour en changer la vision, la fonction et surtout la perception. Ce partenariat est aussi l’occasion pour la SPG de soutenir la formation dans le domaine de l’architecture et de l’aménagement du paysage.

Concours SPG HEPIA 2019

 

Prix SPG du développement durable | 2019-2020

En 2013, la SPG lançait le Prix SPG de l’immobilier durable afin de promouvoir le nouveau certificat de formation continue en management de l’énergie proposé par l’Université de Genève.

Afin de sortir du strict domaine de l’immobilier, ce prix a été étendu en 2019 à l’ensemble de la filière de formation continue en environnement et développement durable, en partenariat avec la direction de l’Institut des sciences de l’environnement (ISE). Rebaptisé Prix SPG du développement durable, il pourra récompenser des travaux de diplômes dans les domaines du management de l’énergie, de la gouvernance de l’eau, de la géomatique pour un environnement durable, de l’urbanisme et du développement durable, à l’issue de l’année académique 2019-2020.

 

2. L’organisation de conférences

La SPG organise régulièrement des conférences et événements sur des thèmes divers, lui tenant particulièrement à cœur.

 

Soutenir un projet local : l’expédition Ocean Mapping

En 2019, la SPG s’associe à l’expédition Ocean Mapping, un projet passionnant de la Fondation Pacifique, basée à Genève, ayant pour ambition de contribuer à une meilleure compréhension de l’impact humain sur les océans et à une plus grande prise de conscience des enjeux de développement durable qui s’y rapportent.

Le voilier « Fleur de Passion » de l'expédition Ocean Mapping
Le voilier « Fleur de Passion » de l’expédition Ocean Mapping

 

À bord, l’expédition a mêlé des programmes scientifiques, culturels et sociaux :

  1. Des études et recherches ont été menées portant notamment sur la cartographie de la pollution micro-plastique et sonore des océans, le monitoring des gaz à effet de serre à la surface des océans et l’observation de l’état de santé des récifs coralliens.
  2. Une vingtaine d’illustrateurs se sont succédés à bord, afin d’imager leur vision de l’expédition.
  3. L’expédition a également accueilli à son bord des jeunes en réinsertion dans le cadre de démarches socio-éducatives.

Une conférence a été organisée en septembre en présence des membres fondateurs de la Fondation, pour célébrer la fin de cette expédition, qui aura duré 4 ans.

 

Mike Horn, l’aventurier de tous les superlatifs

Mike Horn devant son audience

L’année dernière, la SPG a invité l’aventurier Mike Horn pour une conférence exclusivement dédiée à ses clients et partenaires genevois. L’explorateur aux innombrables expéditions a subjugué une salle comble de plus de 300 personnes par sa simplicité, son franc-parler et ses anecdotes trépidantes. Lors de cette conférence, Mike Horn a partagé avec humour et authenticité son expérience de la traversée de l’Antarctique en solitaire et sans assistance, en 2017. Une expérience qui l’aura mené jusqu’aux limites de l’être humain.

 

3. Un accès privilégié à la culture

La SPG offre un accès privilégié à la culture à ses collaborateurs et clients à travers le musée Barbier-Mueller. Fondé en 1977 par Jean Paul Barbier-Mueller, ce musée abrite le plus important ensemble privé d’art primitif au monde. Plusieurs fois par année, des visites guidées gratuites sont notamment organisées.

Exposition du musée Barbier-Mueller

 

4. Le soutien à la création littéraire romande

Depuis 2014, le Prix littéraire SPG du premier roman romand récompense chaque année la première œuvre de fiction d’un auteur romand, écrite en langue française et éditée par une maison d’édition suisse. Un véritable encouragement pour les nouveaux auteurs romands et un soutien à l’édition romande.

Claire May, lauréate, et Thierry Barbier-Mueller lors de la remise du Prix littéraire SPG du premier roman romand 2019
Claire May, lauréate, et Thierry Barbier-Mueller lors de la remise du Prix littéraire SPG du premier roman romand 2019

 

5. L’édition de deux magazines

L'INFORMATION IMMOBILIÈRE

La revue L’INFORMATION IMMOBILIÈRE, éditée à 115’000 exemplaires, aborde des thèmes variés, tels que l’économie, l’art, les voyages ou l’architecture. Le journal IMMORAMA, diffusé à 310’000 exemplaires, traite de différents sujets en lien avec l’économie immobilière, l’architecture, la ville, l’environnement, le patrimoine et l’urbanisme. Ces deux publications, distribuées gratuitement respectivement trois et deux fois par année, sont imprimées en Suisse sur du papier certifié FSC.

IMMORAMA

Publié le 14 | 12 | 2023
En 2023, le groupe SPG-Rytz soutient l’association « Atelier des Enfants »

Clôturons l’année en douceur ! Le groupe SPG-Rytz s’investit activement tout au long…

Lire la suite
Publié le 21 | 03 | 2024
L’immobilier de tous les possibles : nouvelle identité pour SPG

Nouveau nom, nouvelle identité Trouvez le communiqué de presse ici Nous avons le…

Lire la suite