Retour à la liste

Rénovations énergétiques : un enjeu pour les propriétaires

Publié le 13 | 08 | 2020
Catégories Environnement, Immobilier

Depuis plus d’une décennie, la réduction de notre empreinte environnementale est au cœur des préoccupations politiques et économiques en Suisse et dans le monde. L’adoption de l’accord de Paris sur le climat a fixé des objectifs clairs pour une nouvelle transition énergétique et la réduction des émissions de CO2. Parmi eux, la fin de l’utilisation des énergies fossiles d’ici à 2038.

Pour atteindre cet objectif, un des piliers de l’action climatique en Suisse est la réduction de la consommation énergétique des bâtiments. Partout dans le pays, et à Genève en particulier, les propriétaires ont un rôle crucial à jouer.

 

Les bâtiments consomment trop

En 2018, les bâtiments étaient responsables de 40% de la consommation énergétique et d’un tiers des émissions de CO2 de la Suisse. Malgré une baisse générale de la consommation liée au chauffage des locaux (-10,5%), la consommation liée à la climatisation, l’aération et la technique du bâtiment a augmenté (+22,9%) depuis 2000.

La rénovation et la réduction de la consommation énergétique du parc immobilier national sont donc des urgences. Plus d’un million de maisons nécessitent un assainissement énergétique et deux tiers des bâtiments restent chauffés avec des énergies fossiles ou de l’électricité.

À Genève, 44% de l’énergie consommée provient du gaz naturel et mazout. Dans le canton, la transition énergétique est en cours et les résultats sont visibles dans la consommation d’électricité (-7,5% par habitant). Cependant, l’action doit se poursuivre pour accélérer la rénovation des bâtiments.

Selon le WWF, pour parvenir à une société à 2’000 watts[1], chaque Genevois devra réduire sa consommation d’énergie de plus de 50 watts par année jusqu’en 2050. Une augmentation significative de l’effort est nécessaire car, en 2019, la réduction annuelle n’était que de 20 watts.

 

La stratégie énergétique suisse

La nouvelle loi sur l’énergie adoptée par le peuple en 2017 a posé les jalons de la stratégie énergétique 2050. Ses trois axes sont l’augmentation de l’efficacité énergétique, le développement des énergies renouvelables et la sortie du nucléaire.

Les secteurs du bâtiment, de la mobilité, de l’industrie et des appareils sont directement visés par les mesures pour accroître l’efficacité énergétique. Pour le bâtiment, les mesures se focalisent sur l’amélioration de l’efficacité énergétique. Elles comprennent une affectation partielle de la taxe sur le CO2 à la rénovation énergétique et une continuation du Programme Bâtiment.

Ce dernier accorde des subventions pour les mesures suivantes :

  • L’isolation thermique de bâtiments existants
  • La mise en place d’installations techniques
  • L’approvisionnement en chaleur de bâtiments à partir de chaleur issue d’énergies renouvelables ou de rejets de chaleur
  • Les nouvelles constructions hautement efficaces

 

Des actions concrètes pour les propriétaires

Avant de mettre en place ces mesures, des diagnostics énergétiques, tels que le CECB plus, permettent de faire un état des lieux et de déterminer les actions possibles. Pour des raisons de coûts et pratiques, ces dernières peuvent en priorité se porter sur l’isolation thermique et les installations de chauffage dans des bâtiments existants.

Une nouvelle isolation en toiture, ou sur les murs et sols, permet d’améliorer significativement l’empreinte énergétique et de réduire les frais de chauffage. En remplaçant une installation à énergie fossile par une pompe à chaleur, ou des panneaux solaires thermiques, le coût global annuel de l’installation peut être réduit de près de 20%.

Chaque action réalisée aujourd’hui a des implications à long terme. Les propriétaires, individuels, en PPE ou coopérative, peuvent non seulement réduire leur consommation (ou celle de locataires), mais surtout faire augmenter la valeur d’un bien immobilier.

La fin programmée de la consommation des énergies fossiles est aussi un facteur à prendre en compte. En anticipant ce changement, les propriétaires s’évitent des incertitudes sur des futures mesures à prendre.

 

Les aides et subventions à Genève

À Genève, la loi sur l’énergie impose des obligations aux propriétaires, dont l’installation de panneaux solaires thermiques lors de rénovations de toitures, le calcul annuel de l’indice de dépense de chaleur (IDC) pour tous les bâtiments chauffés, en vue d’assurer le suivi de leur consommation énergétique, et la réalisation d’audits énergétiques et de mesures d’économie pour les bâtiments présentant un IDC supérieur à 800 MJ/m2.an.

Sur tout le canton, les rénovations peuvent être financées par de nombreuses aides et subventions. En 2020, 35 millions de francs sont à disposition pour favoriser les rénovations et optimisations énergétiques des bâtiments. En 2019, 546 projets ont été soutenus à travers le canton par ce mécanisme.

Autre aspect non-négligeable, les investissements effectués dans des rénovations énergétiques permettent d’obtenir des réductions fiscales. Ces charges, engagées par le propriétaire sur un bien immobilier appartenant à sa fortune privée, peuvent être déduites de l’impôt sur le revenu.

 

Travailler avec des experts

Planifier et gérer un projet de rénovation énergétique peut être long et complexe. Par exemple, pour s’assurer de la conformité aux normes et aux obligations légales. De nombreuses subventions et options d’accompagnement sont disponibles mais elles ne remplacent pas l’avis d’experts.

L’accompagnement doit être spécifique à chaque projet. Pour un propriétaire de villa ou une collectivité, les enjeux et objectifs ne sont pas les mêmes, notamment pour les questions administratives, les répercussions financières ou l’impact sur des locataires.

Depuis plus de vingt ans, le groupe SPG-Rytz œuvre pour une meilleure gestion du parc immobilier existant et la réalisation de constructions à haute performance énergétique. Nous réduisons notre empreinte écologique tout en travaillant avec notre clientèle sur leurs projets et besoins.

À travers notre département Environnement et Énergie, nous soutenons les propriétaires dans la mise en place de solutions écologiquement performantes, grâce à des méthodes et des concepts novateurs, et en anticipant les normes légales. Tout nouveau projet de construction est conçu selon un standard de très haute performance énergétique (THPE), équivalent à Minergie-P. Pour toute rénovation d’envergure, nous travaillons également selon les meilleurs standards en vigueur.

 

Un enjeu pour tous

La réduction de la consommation énergétique est une priorité pour notre société. Du locataire au promoteur, tous ont un rôle à jouer. Les propriétaires doivent profiter de cette tendance pour investir au bon moment et récolter très vite les bénéfices de ces mesures. Pour leur bien-être et celui des générations futures.

 

[1] Le concept d’une société à 2’000 watts vise une consommation d’énergie primaire en continu de 2’000 watts par personne et par an, dont maximum 500 watts issus de ressources énergétiques fossiles (non renouvelables).

Publié le 21 | 03 | 2024
L’immobilier de tous les possibles : nouvelle identité pour SPG

Nouveau nom, nouvelle identité Trouvez le communiqué de presse ici Nous avons le…

Lire la suite
Publié le 17 | 05 | 2024
La valorisation du bâti avec Prorenova

Entité de la SPG, Prorenova, experte en rénovation et surélévation, se consacre à…

Lire la suite
Publié le 11 | 06 | 2024
Genève double les subventions pour les propriétaires immobiliers

Genève double désormais les subventions en faveur de la rénovation énergétique des biens…

Lire la suite