Retour à la liste

Les 7 étapes clés pour devenir propriétaire en Suisse

Publié le 30 | 01 | 2020
Catégories Immobilier

Devenir propriétaire en faisant l’acquisition de son premier bien immobilier en Suisse peut sembler complexe et réservé à une élite. Aujourd’hui, environ 40% des Suisses sont propriétaires. Ce taux de propriétaires reste bien inférieur à la moyenne européenne, qui elle est de l’ordre de 70%, mais est en augmentation constante depuis plusieurs décennies puisqu’il n’était que de 28,5% en 1970.

Faites-vous partie des 3 familles suisses sur 4 actuellement en location qui prévoient d’acquérir un logement au cours des dix prochaines années ? Si votre projet immobilier est bien mûri et qu’il est en accord avec vos moyens financiers, c’est parfaitement possible (et même encouragé, puisque les taux hypothécaires sont historiquement bas).

Mais entre la recherche de la meilleure annonce et la remise des clés, il y a tout un cheminement qui ne peut être écourté. Pas de panique : nos experts en immobilier vous accompagnent tout au long du processus !

Une fois vos fonds propres rassemblés, les banques consultées et votre projet parfaitement défini, 7 étapes s’enchaînent pour vous permettre d’accéder à la propriété en acquérant un appartement ou une maison :

  1. La recherche d’un bien immobilier
  2. La collecte d’informations
  3. Les visites
  4. L’offre d’achat et les négociations
  5. La signature de la réservation sur le prix et les conditions de la vente
  6. La signature de l’acte authentique de vente
  7. Le transfert de propriété et la remise des clés

Devenir propriétaire est une aventure que nous vous proposons d’explorer ensemble.

 

1.  Première étape pour devenir propriétaire : la recherche d’annonces et les alertes

 

La recherche, phase la plus importante pour devenir propriétaire ?

La qualité de votre recherche immobilière déterminera la suite de tout le processus de votre accès à la propriété. C’est sans doute l’étape la plus importante et c’est ici que vous avez l’opportunité de mettre toutes les chances de votre côté.

Prévoyez un apport financier personnel avant de démarrer votre recherche de bien immobilier à acquérir. Cet apport est indispensable en Suisse : 20% de l’opération est l’apport financier personnel minimum. C’est la FINMA qui impose cette règle pour éviter aux propriétaires le surendettement et s’assurer qu’ils sont en mesure de supporter les charges en lien avec leur propriété. Il vous faut aussi prévoir les frais de notaires qui incluent les taxes et les émoluments de l’État.

Pour ne pas vous égarer, vous gagnerez du temps en ne consultant que les annonces qui correspondent précisément aux critères que vous avez fixés pour votre projet : prix, surface, pièces, localité…

L’annonce du bien immobilier qui vous correspond pourrait déjà être en ligne (peut-être parmi nos biens à vendre), à vous de mettre la main dessus !

Vous craignez de ne plus vous y retrouver au milieu de toutes ces annonces ? Les alertes existent pour vous aider à trouver l’appartement ou la maison dont vous rêvez !

 

Utiliser les alertes pour ne pas manquer le bien de vos rêves

Avec le système d’alertes automatiques, vous recevez une alerte à la minute où un nouveau bien est proposé sur le marché, sous condition qu’il réponde à vos critères.

C’est une fonctionnalité bien connue de celles et ceux qui ont réussi à devenir propriétaire et à acheter une maison. Ces alertes, vous pouvez les recevoir via Internet ou au travers d’un e-mailing.

Ne perdez pas de temps à la réception de l’annonce : chaque seconde compte. N’hésitez pas à demander des informations complémentaires sur le bien qui vous a séduit.

 

2.  La fondamentale quête d’informations

Lorsqu’une annonce attise votre curiosité et suscite votre intérêt, c’est le moment de passer à l’étape suivante : la demande d’informations. C’est cette phase qui vous permettra de mieux évaluer l’adéquation entre vos besoins et les caractéristiques du bien en question.

Pour demander ces informations, il vous suffit de contacter directement les experts immobiliers en charge du bien choisi. Leurs coordonnées (e-mail et téléphone) se trouvent sur l’annonce.Lorsque vous recevez les informations relatives au bien, prenez le temps de les étudier attentivement, chaque détail compte !

 

3.  La ou les visite(s) du bien

Vous pensez avoir trouvé l’appartement ou la maison de vos rêves ? Passons à la première visite. En cas d’intérêt de votre part, votre courtier organise une visite afin de vous faire découvrir le bien immobilier en personne.

C’est une étape importante qui permet de compléter la vision du bien formée au préalable via les documents et les photos. Prenez votre temps et posez vos questions : nous sommes là pour y répondre.

Si besoin, des documents complémentaires pourront vous être remis en fonction de vos attentes et de vos interrogations. Si vous avez besoin d’une contre-visite (pour vérifier un point en particulier, avec votre conjoint(e) ou autre), n’hésitez pas à en faire la demande.

Vous pouvez visiter un bien autant de fois que nécessaire, dans la mesure du possible et du raisonnable bien entendu. L’objectif pour vous, pour le vendeur et pour nous est que chaque partie y trouve son compte, que personne ne soit lésé en cas de vente.

L’étape suivant la ou les visite(s), c’est l’offre d’achat.

 

4.  L’offre d’achat… et les négociations qui s’en suivent

 

L’offre d’achat, quand devenir propriétaire approche à grands pas

La visite a été concluante et ça y est, vous avez décidé d’acheter cette maison ou cet appartement ? Merveilleux ! Il est donc temps de faire une offre d’achat au propriétaire actuel.

Toutes les modalités de la vente doivent être formulées sur l’offre d’achat et le vendeur a le droit de la refuser même si elle est au prix de vente. Prix d’achat, durée de validité de l’offre et délai de réponse du vendeur, moyen de financement, description du bien… la liste est longue, c’est pourquoi nous vous aidons à la formuler et transmettons ensuite votre offre d’achat au propriétaire.

Si le prix d’achat proposé est différent du prix de vente, c’est le moment de passer aux négociations. Une fois encore, n’ayez crainte : vous êtes bien entouré(e).

 

Que faire si des négociations s’imposent ?

Si l’offre d’achat donne lieu à des négociations, nous vous conseillons au mieux afin de parvenir à un accord entre chaque partie. C’est une étape difficile, mais décisive pour devenir propriétaire.

Heureusement, nous prenons les négociations en main.

De votre côté, pour bien gérer cette étape, voici nos 3 conseils pratiques :

  1. Assurez-vous que le bien vous convienne : êtes-vous prêt(e) à vous engager ?
  2. Vérifiez que vous pouvez financer votre projet immobilier.
  3. Accordez votre confiance aux experts immobiliers qui mènent les négociations et fournissez-leur un maximum d’informations.

Les négociations aboutissent ? Il est temps de passer au protocole d’accord.

 

5.  La signature de la réservation (protocole d’accord) sur le prix et les conditions de la vente

Une fois qu’un accord est trouvé à la fois sur le prix et sur les conditions de la vente du bien immobilier, la balle est dans notre camp car nous rédigeons une réservation (un protocole d’accord) qui sera ensuite signée par chaque partie.

Notez que la signature de ce protocole d’accord constitue un véritable engagement de toutes les parties dans le sens où cette étape permet de formaliser l’ensemble des termes et des conditions de réalisation de la cession.

Mais ce n’est que le premier formulaire que l’on remplit avant d’aller plus loin.

Notez au passage que le protocole d’accord est un document qui est rédigé sous seing privé sans intervention d’un officier public.

Vous n’avez jamais été aussi proche d’accéder à la propriété : le protocole d’accord signifie aussi la fin des négociations. Il symbolise, par ailleurs, les volontés du vendeur et de l’acheteur de conclure la vente.

En théorie, à ce stade, le plus dur est fait. Le reste des démarches pour acquérir votre bien est surtout d’ordre administratif. Il reste notamment à signer l’acte authentique.

 

6.  La signature d’un acte authentique de vente et d’achat

L’avant-dernière étape avant de devenir propriétaire est la signature de l’acte authentique : soit une promesse de vente, soit une vente à terme, soit une vente définitive.

Pour que cette étape administrative de grande importance soit réalisée en bonne et due forme dans les plus brefs délais, nous nous chargeons de transmettre le dossier d’information au notaire de votre choix. Ensuite, nous assurons la coordination entre les différentes parties prenantes à la vente et plus globalement à la cession.

C’est aussi à ce moment-là que vous devez vous assurer que tous les fonds sont prêts.

La dernière étape avant la remise des clés est le transfert de propriété, qui a lieu en même temps que la signature de l’acte authentique.

 

7.  Dernière étape avant de devenir propriétaire : le transfert de propriété… et la remise des clés

Les clés vous sont remises à l’issue de la signature de l’acte authentique de vente et d’achat ou à une date convenue et inscrite dans ledit acte. C’est le contrat de vente (stipulé dans l’article 184 du Code des obligations) qui transfère la propriété. Selon ce contrat, le vendeur s’engage à vendre à l’acheteur en échange du prix que l’acheteur s’engage à lui payer (et qui a été accepté).

Et ça y est, nous y sommes ou plutôt, vous y êtes : vous avez réussi à devenir propriétaire !

 

Acquérir son premier bien immobilier est un moment important dans une vie. Vous pouvez compter sur le groupe SPG-Rytz pour vous porter assistance et conseil tout au long du processus. Pour devenir propriétaire, vous n’êtes pas seul(e) : c’est tout un réseau qui se mobilise !

Publié le 14 | 12 | 2023
En 2023, le groupe SPG-Rytz soutient l’association « Atelier des Enfants »

Clôturons l’année en douceur ! Le groupe SPG-Rytz s’investit activement tout au long…

Lire la suite
Publié le 21 | 03 | 2024
L’immobilier de tous les possibles : nouvelle identité pour SPG

Nouveau nom, nouvelle identité Trouvez le communiqué de presse ici Nous avons le…

Lire la suite